Alger : route coupée à Bouzaréah après un glissement de terrain - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

vendredi 25 novembre 2016

Alger : route coupée à Bouzaréah après un glissement de terrain

img_4477

Les routes de la capitale sont dans un piteux état. Après l’affaissement de la chaussée sur l’autoroute de Ben Aknoun il y a une semaine, un glissement de terrain s’est produit ce vendredi 25 novembre au niveau du village Céleste à Bouzaréah sur les hauteurs d’Alger, emportant une partie de la route, rapporte l’agence officielle.

Le glissement n’a pas fait de victime, selon le chargé de la communication des services de Protection civile de la wilaya d’Alger le lieutenant Khaled Benkhalfallah.

Un glissement de terrain s’est produit à 10 heures du matin au niveau de la cité Céleste sur une superficie de 20 m² est à l’origine de la coupure de la route au niveau de cette localité, selon la même source précisant qu’une rupture d’une conduite d’eau provoquée par des travaux de forage sur un chantier de réalisation d’une polyclinique était à l’origine du sinistre.

Les entreprises Seal et Asrout sont à pied d’œuvre pour réparer la conduite endommagée et rouvrir la route à la circulation, a indiqué M. Benkhalfallah assurant que les agents de la Protection civile étaient sur place avec les éléments de la sûreté nationale pour veiller au rétablissement de la situation.

Cette nouvelle coupure illustre le manque d’entretien des routes et l’absence de surveillance du réseau routier de la capitale. Les autorités locales se montrent complaisantes à l’égard des promoteurs immobiliers et des entreprises de réalisation qui effectuent des travaux de terrassement, sans conforter convenablement les routes, mettant ainsi en danger les automobilistes et les riverains.

Le confortement des ouvrages mitoyens d’un chantier doit être opéré dès la fin des travaux de terrassement, et parfois, avant de les entamer, si la nature du terrain est mauvaise. Mais les entreprises de réalisation et les promoteurs immobiliers évitent de conforter leur chantier pour faire des économies.

D’ailleurs, à Bouzareah, la route menant de la placette de la mairie au quartier dit la Fontan, est menacée d’affaissement en raison des travaux de terrassement menés par un promoteur immobilier qui construit depuis des années un bâtiment.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية