Alger: un plan de prévention en cours d'élaboration pour éviter les accidents et catastrophes - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

lundi 21 novembre 2016

Alger: un plan de prévention en cours d'élaboration pour éviter les accidents et catastrophes

8b4da7619c02e9c93769e3bb473056af_l

ALGER - Le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, a annoncé lundi à Alger, qu'un "plan de prévention" pour la capitale était en cours d'élaboration afin de définir les points noirs et prendre les mesures nécessaires permettant d'éviter les accidents et catastrophes comme l'affaissement de terrain survenu récemment sur la route de Ben Aknoun-Zeralada qui a fait 14 blessés.

"Le plan de prévention pour la wilaya d'Alger en cours d'élaboration vient ainsi renforcer le plan stratégique (2012-2035) et tend à détecter les points noirs et édicter les mesures nécessaires afin d'éviter d'éventuels accidents", a indiqué M. Zoukh qui était l'invité de "Forum de la radio" de la chaîne I.

Il a précisé que le plan stratégique qui vise à rétablir l'"image" de la capitale à travers la prise en charge de la baie d'Alger, l'élimination des bidonvilles et le réaménagement des anciennes constructions s'est avéré "insuffisant" et il était par conséquent, important de le renforcer d'un autre plan qui prévoit les mesures à prendre en cas d'accidents imprévus ou catastrophes naturelles.

En vue d'éviter ce genre d'accidents notamment ceux causés par les canalisations des eaux usées enfouies sous les routes, des projets et grands travaux sont entamés pour la réparation des canalisations avec un taux d'avancement de 85% et ce, à travers une déviation vers d'autres stations d'assainissement des eaux usées vers Staouéli, Beni Messous et Reghaïa après qu'elles étaient déversées en mer", a-t-il expliqué avant de noter qu'après assainissement, ces eaux  sont destinées à l'irrigation des espaces verts".

Il a précisé que "la loi oblige les industriels de réaliser des stations d'assainissement au niveau même de leurs usines avant de les déverser dans les canalisations".

Outre le plan de prévention, le wali d'Alger a rappelé l'existence du "plan vert" que la capitale s'emploie à concrétiser à travers la transformation de toutes les assiettes inoccupées notamment après les opérations de relogement en espaces verts de loisirs et de divertissement.

Il a affirmé à ce propos, que les assiettes foncières pourraient également être exploitées par les investisseurs pour la réalisation de projets en adéquation avec les exigences du citoyen comme les polycliniques et autres structures vitales, relevant que l'"Etat algérien interdit strictement l'exploitation des terres agricoles et forets".

Pour une meilleure fluidité et un désengorgement du trafic routier

Par ailleurs, M. Zoukh a souligné les efforts consentis pour mettre fin à l'embouteillage, estimant que la wilaya d'Alger était un "chantier ouvert pour la réalisation de routes à double voie pour assurer une meilleure fluidité".

La wilaya a accordé son soutien à l'ensemble des communes (équipements et ressources humaines) pour réaménager les routes et garantir une circulation optimale, a-t-il encore dit.

Il a annoncé à cet effet, la création d'une société mixte algéro-espagnole qui veillera à la régulation du trafic routier au niveau de la capitale, ajoutant que celle-ci avait d’ores et déjà, entamé son travail et se penche actuellement sur les moyens susceptibles d'améliorer du trafic routier.

Pour éliminer l'encombrement au niveau de la capitale, le wali d'Alger a appelé les Algérois à utiliser les moyens de transports collectifs comme les bus ETUSA, le tramway, le métro et le train.

Il suggère aussi pour la réduction du nombre de camions de transport de marchandises, le transport maritime et le transport de marchandises via le port.

Pour ce qui est des recettes de la wilaya, il a affirmé que celles-ci ont connu une augmentation" en 2016 par rapport à 2015 citant l'exemple des recettes du Jardin d'essais d'El Hamma qui avaient enregistré une hausse de 60% grâce à l'utilisation de la "billetterie automatique".

Ces mesures seront généralisées à travers les 57 wilayas que compte l'Algérie, a-t-il renchéri.

La 22ème étape de relogement au niveau de la capitale mettra fin aux bidonvilles

Après avoir souligné que les préparatifs allaient bon train en prévision de la 22eme opération de relogement au niveau de la capitale, M. Zoukh a fait remarquer que cette opération allait éliminer définitivement les bidonvilles tout comme elle prendra en charge les familles habitant dans l'"exiguïté".

Il a rappelé en outre, que 46 000 familles ont été relogées depuis le lancement de l'opération en juin 2014, la plupart logeait dans le plus grand bidonville d'Alger, le quartier Ermila.

La plupart de ces bidonvilles étaient dressés sur des sites réservés à de grands projets dont celui de réaménagement d'Oued El Harrach où plus de 7 000 familles qui occupaient ont été relogées, a-t-il réitérer.

D'autre part, le wali d'Alger a affirmé que toutes les assiettes foncières récupérées au terme des opérations de relogement et au nombre de 135 hectares seront destinées à des projets d'investissement ou transformés en espaces verts.

Il a déclaré également que le nombre de recours déposés par les personnes dont les dossiers ont essuyé un refus, a atteint près de 11 000 en 2014 dont 750 ont été réexaminés et acceptés.

S'exprimant sur la restauration des anciennes bâtisses, l'on procède actuellement à la réparation de 350 ascenseurs des vieux immeubles en accordant la priorité aux immeubles où résident des personnes aux besoins spécifiques et personnes âgées.

Un total de 780 ascenseurs en panne ont été recensés dans les immeubles de la capitale, a-t-il enfin déploré avant de rassurer que la réparation a été confiée à une société spécialisée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية