L'Algérie exportera des voitures en 2018 - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

mercredi 21 décembre 2016

L'Algérie exportera des voitures en 2018



Quelque 350 opérateurs économiques algériens seront au rendez-vous ce mercredi 21 décembre 2016 pour exhiber leurs produits à l’occasion de la 25e Foire de la production algérienne qui s’étale jusqu’au 27 du même mois au palais des expositions à Alger (Safex).

Le premier ministre, Abdelmalek Sellal, accompagné de son staff, inaugurera la 25e Foire de la production algérienne où seront présentés différents produits, entre autres, alimentation, le textile, les voitures (pour la première fois, des équipements mécaniques et pharmaceutiques.

Une occasion pour faire mieux connaître le produit algérien qui s’apprête à conquérir le marché africain.

Dans une déclaration à Echorouk, Alibey Nasri , président de l’Association des exportateurs algériens a affirmé que ce salon constitue une opportunité pour faire connaître le produit algérien qui jouit, selon lui, d’une haute qualité.

Toutefois, il déplore que le produit fabriqué en Algérie ne bénéficie des mêmes opportunités qu’un produit importé de l’étranger.

Pour le président de l’Association des exportateurs algérien, ce type de salon sont de nature à permettre aux opérateurs économiques algériens de rencontrer les hauts responsables de l’Etat et leur faire entendre leurs préoccupations, dont le produit local reste confronté à la bureaucratie et à la politique de l’économie du «bazar» qui tend à se réduire à la faveur de l’imposition des licences d’importation et l’instauration de la politique dite de « quota ».

Pour lui, ce rendez-vous offre une opportunité d’accès du produit algérien au marché africain en premier lieu, et ce au lendemain du Forum africain pour les investissements et affaires qu’a abrité, faut-il le rappeler, l’Algérie les 3, 4 et 5 décembre derniers.

Alibey estime par ailleurs que le marché africain reste très attractif pour le produit algérien compte tenu des facilités en matière du transport auquel s’ajoutent les prix concurrentiels qu’applique l’Algérie comparativement aux pays européens.

Abondant dans le même sens, Riad Amour, vice-président la Chambre algérienne du commerce et d’industrie (CACI) a dit que ce salon constituait une occasion de promouvoir les produits algériens, à savoir l’alimentation, les plastiques, les matériaux de construction, l’électronique et l’électroménager, en plus de l’exportation pour la première fois des voitures « made in Algeria » à l’horizon 2018, lesquelles seront convoitées essentiellement par les Africains.

 

ALGERIE360.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية