Réduction des accidents de la route à Constantine: l’impact des nouvelles infrastructures de base souligné - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

lundi 5 décembre 2016

Réduction des accidents de la route à Constantine: l’impact des nouvelles infrastructures de base souligné

CONSTANTINE - Les nouvelles infrastructures de base réalisées à Constantine au titre des différents programmes de développement ont contribué à la baisse de plus de la moitié du taux des accidents de la route enregistré durant les 11 premiers mois de 2016, a indiqué dimanche le chef du bureau de la sécurité routière auprès du groupement territorial de la Gendarmerie nationale.

S’exprimant au cours d’une émission de la radio régionale de Constantine consacrée au lancement de la campagne nationale de sensibilisation sur la sécurité routière, le commandant Abdelkader Makhlouf a mis en relief l’impact des nouvelles infrastructures (contournement de Djebel El Ouahch, le transrhumel Salah Bey et le dédoublement reliant El Khroub à Ain Abid, entre autres) sur la réduction du nombre des accidents de la route qui est passé de 483 accidents durant les 11 premiers mois de l’année 2015 à 208 accidents durant la même période de 2016.

Cette réduction "considérable" est une "première à l’échelle nationale", s'est félicité le même officier, rappelant que le Commandement de la Gendarmerie nationale avait tracé un objectif de diminution à 30% du taux des accidents de la route en 2016 à travers tout le territoire national.

Les éléments de la gendarmerie nationale œuvrent continuellement et conformément aux orientations du Commandement général à lutter contre le phénomène des accidents de la route en mobilisant tous les moyens disponibles pour faire ancrer la culture de la sécurité routière dans l’esprit des citoyens, a souligné le même officier qui a fait part de la persistance de certains points noirs sur le maillage routier de la wilaya notamment sur les routes nationales 3 et 79 reliant Constantine aux wilayas de Skikda de Mila et d’Oum El Bouaghi.

Dans ce contexte, le chef du bureau de la sécurité routière a indiqué que les services de la gendarmerie nationale, en collaboration avec les directions des travaux publics et des transports, s’attèlent à éliminer tous les points noirs existants.

Le même officier a également souligné l’importance de la sensibilisation et de la répression dans la réduction du nombre des accidents de la route, d’autant que le facteur humain était classé comme étant la première cause de ces accidents avec des taux dépassant les 53% pour les conducteurs et 23% pour les piétons.

La campagne nationale de sensibilisation sur les accidents de la route a été lancée dimanche sur les différentes routes de Constantine, a-t-on noté. Elle devra se poursuivre jusqu’au 17 décembre ciblant outre les automobilistes, les étudiants des universités et des centres de formation professionnelle ainsi que les écoliers.

Cette campagne nationale dont l’objectif est de réduire davantage le taux des accidents de la route est organisée avec la participation des directions des transports, de l’Education nationale, du mouvement associatif et des Scouts musulmans algériens.transrhumel03

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية