Usine de Camion Volvo et Renault à Meftah - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

mardi 10 janvier 2017

Usine de Camion Volvo et Renault à Meftah



La cérémonie de la pose symbolique de la première pierre de l’unité de montage de véhicules industriels de marques Renault et Volvo aura lieu demain à Meftah, dans la wilaya de Blida, en présence des cadres des deux constructeurs et du ministre de l’Industrie et des Mines. Ce projet fait partie des trois, voire quatre contrats signés avec des partenaires algériens pour la création d’usines de montage de camions. Pour le constructeur au Losange, le lancement de cette unité vise à développer et renforcer sa présence en Algérie, lui qui est déjà implanté à Oran pour le montage de la Symbol et de la Dacia Logan. «Renault Trucks a une longue histoire en Algérie et le parc roulant de camions européens le plus important.

Un partenaire local fort nous permettra de consolider nos relations avec les acteurs de ce marché qui est essentiel pour Renault Trucks et le groupe Volvo», avait indiqué Bruno Blin, président de Renault Trucks SAS. L’unique constructeur français de poids lourds, filiale du groupe Renault, avait annoncé, en septembre 2016, qu’un pacte d’actionnaires pour la création d’une joint-venture avec le groupe BSF Souakri a été conclu le 25 août à Lyon suite au protocole d’accord signé à Alger le 10 avril 2016 au cours du 3e Forum de partenariats algéro-français. Le communiqué du constructeur français avait précisé que «cet investissement contribuera au développement d’un outil industriel compétitif permettant la production et la commercialisation de véhicules Renault Trucks et Volvo Trucks». Cette unité sera en concurrence avec le constructeur automobile suédois Scania, partenaire du groupe Mezoughi, le dépositaire de sa marque à l’ouest du pays pour une usine de montage de camions à Mascara qui entrera en production à la fin 2017.

La future usine sera localisée dans la nouvelle zone industrielle de la commune de Oggaz, au nord de la wilaya. Le coût du projet est estimé à 1,5 milliard de dinars dont 30% provenant d’un autofinancement du groupe. L’usine prévoit la production de 1.200 camions dans les première et deuxième années et d’accroître la production selon la demande. Une partie de la production sera destinée à l’exportation vers des pays africains avoisinants, indiquent encore les promoteurs du dossier. Le groupe Mezoughi compte également bénéficier du réseau de sous-traitants qui se développe dans la région afin d’accroître progressivement le taux d’intégration nationale de l’usine de camions.

A Batna, le projet de l’usine Hyundai du groupe Global Motors, initié dans le cadre d’un partenariat algéro-sud-coréen, devra entrer en production «très prochainement». L’Algérie assure le financement du projet à hauteur de 100% alors que le partenaire étranger se charge d’apporter le savoir-faire et l’expérience. Pour rappel, le processus retenu dans une première étape est l’assemblage en SKD et plus tard en CKD et l’évolution du taux d’intégration à 40% au bout de 5 années d’activité. Cette usine, d’un investissement de sept milliards de dinars, aura une capacité de production de 30 à 55 camions par jour, soit près de 20.000 véhicules par an.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية