Des milliers d’étudiants marchent dans le calme contre l’insécurité à Tizi Ouzou - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

lundi 13 février 2017

Des milliers d’étudiants marchent dans le calme contre l’insécurité à Tizi Ouzou



DJAMEL SOUAKI (21 ANS) AVAIT ÉTÉ MORTELLEMENT POIGNARDÉ VENDREDI LORS D’UNE RIXE NON LOIN DU PORTAIL DE LA RÉSIDENCE UNIVERSITAIRE HASNAOUA, À TIZI OUZOU.
Plusieurs milliers d’étudiants, plus de 5000 selon différents observateurs, ont pris part, ce lundi 13 février, à une marche contre l’insécurité, à Tizi Ouzou suite à l’assassinat, le 3 février dernier, de Djamel Souaki, étudiant âgé de 21 ans.

La manifestation, qui se voulait silencieuse, s’est ébranlée à 11h de l’entrée du campus Hasnaoua de l’université Mouloud Mammeri pour se diriger vers la Cour de justice située à la sortie ouest de la même ville.

« Je suis Djamel », « Où on va ! », « Jusqu’à quand », « Halte à la violence », « Je veux évoluer et vivre en toute sécurité », « La sécurité, première des libertés, l’insécurité première des inégalités », « Mobilisation pacifique pour une justice équitable », lit-on sur les banderoles et pancartes brandies par les marcheurs.

 

La marche a arpenté la montée du stade du 1er novembre puis la route du CHU de Tizi Ouzou avant d’aboutir à la grande rue et poursuivre son chemin vers la Cour de justice où elle s’est terminée, avec la lecture d’une déclaration. L’orateur a alerté l’opinion publique sur l’insécurité à Tizi Ouzou, dénoncé « le laisser-aller des services de sécurité » et rendu un vibrant hommage à leur camarade assassiné à l’arme blanche.

La marche s’est déroulée dans une grande sérénité et s’est dispersée dans un calme totale. Les services de sécurité qui étaient en nombre important se sont contenté de bloquer la circulation automobile au fur et à mesure que les marcheurs avançaient.



TSA.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية