Les banques islamiques pratiquent aussi le taux d'intérêt - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

samedi 18 février 2017

Les banques islamiques pratiquent aussi le taux d'intérêt



C’est une idée reçue qui ne s’appuie sur aucun fondement. Les banques islamiques pratiquent également les taux d’intérêts contrairement à ce que croient les Algériens qui jettent leur dévolu sur ces banques pour se conformer à la charia.

C’est, le DG du crédit et de la réglementation bancaire à la Banque d’Algérie, Mohamed Lahbib Goubi, qui a démenti ce préjugé. Selon ce haut responsable, il ne faut faire aucune différence entre les banques conventionnelles et celles dites « islamiques », elles sont traitées de la même manière, elles pratiquent toutes des taux d’intérêts et sont toutes concernées par les taux bancaires excessifs. Et la Banque d’Algérie va sévir prochainement contre ces banques qui appliquent des taux d’intérêts excessifs et portent ainsi préjudice ainsi aux Algériens. Dans ce sens, une instruction a été envoyée, depuis le 1er septembre dernier, aux banques de la place pour qu’ils communiquent leurs « taux effectifs globaux », ce qui permettra, selon M. Goubi, à la Banque d’Algérie de calculer le « taux effectif moyen » pratiqué par la place qui servira à fixer le seuil à ne pas dépasser.

Récemment, dans une analyse, Walid Hasni, Economiste, vice-président de l’Institut Tunisien des Relations Internationales, a expliqué que le fonctionnement de ce qu’on appelle les banques islamiques est quasi-identique au fonctionnement d’autres banques commerciales. Le seul point qui les différencie – et encore – c’est la dimension éthique qu’on peut trouver dans certains placements (exclusion de fait des jeux de hasard, d’alcool…). Mais sur ce qui est de la pratique usurière (taux d’intérêt) la pratique est la même, Les taux d’intérêt pratiqués par les banques islamiques sont même parfois bien supérieurs à ceux des banques commerciales.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية