Reprise des travaux du tunnel de Djebel El Ouehch - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

mardi 28 février 2017

Reprise des travaux du tunnel de Djebel El Ouehch


Le groupe Cosider a été choisi pour reprendre les travaux de réalisation du tunnel autoroutier de Djebel Ouahch dans la wilaya de Constantine, a annoncé ce mardi le Directeur général de l’Agence nationale des autoroutes Ali Khelifaoui.

Ce tunnel, dont la construction a été entamée par le groupement japonais Cojaal, s’est effondré en janvier 2014. Après trois ans d’attente, les travaux seront repris par Cosider à partir de mars, selon le même responsable. Dans la foulée, le patron de l’ANA a révélé que le contrat avec Cojaal pour la réalisation du lot est de l’autoroute Est-Ouest (Bordj Bou Arreridj – El Tarf) a été résilié avec Cojaal.

« Au départ, le partenaire japonais nous réclamait certaines indemnisations dont le montant donnait le tournis (500 milliards de dinars). Puis, nous sommes arrivés à faire valoir ce qui est réellement reconnu par la partie algérienne et un protocole a été signé dans ce sens », a-t-il expliqué.
Le directeur général de l’ANA a toutefois reconnu le remboursement de la somme de « 72 milliards de DA » au consortium japonais.

Khelifaoui a par ailleurs confirmé l’inauguration d’une partie de l’autoroute de Bejaia le 2 mars. « La liaison entre l’échangeur Akbou-Amalou à l’échangeur d’Ahnif au niveau de l’autoroute Est-Ouest sur un linéaire de 42 kilomètres et dont les travaux ont été finalisés sera livrée le 2 mars », a-t-il indiqué à la Radio Chaîne III.

Le tronçon de cette autoroute, reliant le port de Bejaia à Akbou, une deuxième partie de 10 km, sera mis en service d’ici « l’été prochain», a promis le même responsable. « Nous projetons de mettre en service une deuxième section, entre l’échangeur Akbou – Amalou et l’échangeur Ighzer Amokrane – Sidi Aich, sur un linéaire de 10 kilomètres d’ici l’été prochain », a-t-il précisé.

Khelifaoui a assuré que ce projet ne souffre d’aucun problème financier, malgré la crise économique qui frappe actuellement le pays. « Nous travaillons relativement à l’aise », a-t-il affirmé.

Le patron de l’ANA a révélé que l’Algérie a dépensé « plus de 70 milliards de dollars » pour entretenir et construire des routes et des autoroutes depuis 2000.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية