La réponse non convaincante de TMC - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

vendredi 24 mars 2017

La réponse non convaincante de TMC



 

Hier nous avions publié un article sur l'usine TMC de Hyundai, qui expliquait brièvement comment TMC importait des véhicules déjà assemblés, et à qui on plaçait les roues srule et on prétendait produire localement.

La réponse du groupe TMC, ne s'est pas faite attendre. En résumé, il nous explique que l'usine démarre comme tout autre usine avec la méthode dite SKD (semi knocked-down) ou assemblage partiel, et que deux grands constructeurs ont commencé de la même manière.
On ne commence pas ainsi, mais c'est une méthode de travail qui sert à réduire le coup du transport et par la suite du produit final.

Vous avez ensuite parlé de CKD (Completely knocked-down) complètement désassemblé, qui selon vous est une méthode bien plus développé. C'est une autre méthode pour réduire les coups de transport, où le produit est mis complètement en pièce pour être assemblé une fois arrivé à destination.

Dans les deux cas, CKD ou SKD, vous importez un produit fini pour lequel vous faite du montage, et ça ne sera jamais une fabrication.

Les usines qui parlent de SKD OU CKD, font de la sous traitance avec plusieurs sociétés (pour parler de taux d'intégration) pour les parties qu'ils ne peuvent fabriquer.

C'est continuer à importer des véhicules mais en SKD (les pneus non assemblés) ou ultérieurement CKD (moteur et portière non assemblés). Dès lors, on ne pourra jamais parlé de taux d'intégration, vu que rien n'est fait localement.

Racim RC.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية