Train CORADIA : bientôt chez SNTF - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

vendredi 26 janvier 2018

Train CORADIA : bientôt chez SNTF

La Société nationale des Transports Ferroviaires (SNTF) que les opérations commerciales de débarquement du premier, des 17 trains, CORADIA commandé au fournisseur ALSTOM sont annoncées pour ce dimanche 28 janvier 2018 au quai spécialisé de l’ EPAL du port d’Alger ( poste N°34) en provenance du port de Savone ( Italie) .

Le CORADIA et un train polyvalent grandes lignes Bi-Mode ( diesel/ électrique 25 KV) avec une vitesse de 160 km/h , d’une longueur de 110 m , il comporte six 06 voitures et offre une capacité de 254 passagers dont 60 en première classe.

M. Bendjaballah. Le DG de la SNTF :

»Notre objectif est d’atteindre la vitesse de 130 km/h avec le transport de 60 millions de voyageurs et 17 millions de tonnes de fret en 2020 ». Pour les trains de banlieue, le DG de la SNTF a relevé que la demande dépasse l’offre, et ’nous allons augmenter la capacité des trains de 10%, avec plus de sièges et d’espace pour les passagers ». Par ailleurs, le contrat de 199 millions d’euros avec l’équipementier français Alstom sera concrétisé dès janvier prochain avec la réception des premiers trains Coradia, des trains à grande vitesse.

Après les tests techniques d’exploitation ’à blanc », ce train sera mis en exploitation à partir du mois de mars 2018. Il s’agit, selon M. Bendjaballah, de 17 autorails Coradia, qui seront réceptionnés chaque mois jusqu’à la fin de l’année. On va développer le transport entre les grandes villes avec des trains rapides Coradias », affirme t-il. Pour 2017, nous avons atteint les objectifs, avec un résultat négatif de -1,7 milliard de dinars. » ’On prévoit à partir de 2018 l’exploitation des nouveaux autorails, et à partir de 2020 on va s’attaquer aux grands projets, comme desservir le tissu industriel autour du réseau de la SNTF. » Selon M. Bendjaballah, ce sera l’exploitation des lignes ferroviaires reliant les ports et les zones industrielles de l’est, du centre et de l’ouest du pays, et notamment la reprise du transport de phosphate. ’Les perspectives de transport sont là, on est prêt, et on va entamer ce grand programme dès 2018 avec le raccordement de nombreux ports », a-t-il indiqué. Le DG de la SNTF a également rappelé le programme de réhabilitation des anciennes gares, des anciens trains et voitures, mais également l’injection de nouveaux trains pour moderniser le transport ferroviaire.

Source : Le Quotidien d'Oran

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية