Nouveau Citroën Berlingo 2018 ( Aperçu ) : Disponible a partir de 22000 euros - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

jeudi 15 février 2018

Nouveau Citroën Berlingo 2018 ( Aperçu ) : Disponible a partir de 22000 euros

Cette troisième génération de Citroën Berlingo s’offre une technologie dernier cri.

Au même titre que les monospaces, les ludospaces (Renault Kangoo, Fiat Doblò) ont souffert de l’insolente croissance du marché des SUV, au cours des dix dernières années. Sans oublier l’arrivée, en 2012, des alternatives low-cost de Dacia : Dokker et Lodgy. Cela n’empêche pas les Chevrons, 22 ans après le lancement du tout premier opus, de reconduire son offre de Citroën Berlingo destinée aux particuliers. C’est l’occasion, à moindre frais, d’amortir les coûts de développement de ce modèle prioritairement destiné aux professionnels. D’autant qu’une fois de plus, Peugeot a collaboré à sa genèse, ainsi qu’Opel, pour la première fois.

Un look très différent de ses cousins Opel et Peugeot

Si l’on peinait, jusqu’à présent, à distinguer ces clones extérieurement, le Citroën Berlingo prend dorénavant ses distances, avec un faciès totalement dédié. Sans surprise, il reprend l’identité du style maison, incarné par la signature lumineuse à double étage, la fine calandre à barrettes solidaires des chevrons, ou encore les protections latérales Airbump.

Avec une longueur de 4,40 m, il n’offre que deux centimètres supplémentaires par rapport à son prédécesseur, mais propose également un inédit châssis long, s’étendant sur 4,75 m. Tous deux profitent de la plate-forme EMP2 du Peugeot 3008, pour la partie avant du véhicule, tandis que le module arrière s’en remet toujours à l’ancien soubassement, gage d’une importante charge utile. Citroën promet des liaisons au sol de premier ordre, mais fait malheureusement l’impasse sur les amortisseurs hydrauliques à double butée, inaugurés par le C4 Cactus.

Des aspects pratiques à tous les étages

Toutefois, la qualité de vie à bord progressera, à n’en pas douter, grâce à la multitude d’aspects pratiques. Disponible en 5 et 7 places individuelles, aussi bien en châssis court que long, le Berlingo propose des fauteuils escamotables afin de libérer un plancher totalement plat. Ils pourront être rabattus de concert, via un système de palettes, baptisées Magic Flat, logées dans le coffre, disponibles au printemps 2019. En configuration 5 places et empattement court, le Berlingo offre 775 litres de coffre (+ 100 litres comparé à son aïeul), alors que la version longue bénéficie de 1050 litres. Cette dernière a l’avantage de se munir d’un 3ème rang de sièges montés sur glissières, et extractibles.

A cela s’ajoute de nombreux rangements, cumulant 186 litres, disséminés à travers l’habitacle. A lui seul, le pavillon Modutop embarque 92 litres, dont un coffre de 60 litres, accessible depuis la lunette arrière ouvrante, complété par une arche translucide semblant flotter au dessus des occupants, dans le plus pur esprit cabine long courrier. Les passagers avant ne sont pas oubliés, puisqu’ils disposent de deux boîtes à gant. Celle en position supérieure dégage un espace suffisant, selon Citroën, pour accueillir un orbinateur portable de 15’’. Un aménagement rendu possible par la migration de l’airbag passager vers la coiffe de pavillon, comme sur un C4 Cactus.

Une techno au top !

Le nouveau Berlingo progresse également en termes de technologies embarquées, dignes d’un SUV de dernière génération, à l’image de l’affichage tête haute, de la surveillance d’angle mort, du régulateur de vitesse adaptatif ou encore de la commutation automatique des feux de route. Il alerte également son conducteur en cas de baisse de vigilance ou de franchissement involontaire de ligne, et se montre capable de maintenir le véhicule dans sa voie. Côté connectivité, la recharge du smartphone par induction fait son apparition, de même que la navigation 3D avec trafic en temps réel, relayée par un écran tactile 8’’.

Une boîte automatique à 8 rapports, comme les grands

Enfin, le nouveau Berlingo entre définitivement dans l’ère moderne en adoptant, notamment, les récents blocs essence 1.2 PureTech 130 ch, diesel 1.5 BlueHDi 130 ch, ainsi que la boîte de vitesse automatique EAT8. Mais toujours pas de transmission intégrale au programme. Il faudra, pour y remédier, s’en remettre une fois de plus au préparateur alsacien Dangel.

Commercialisé au second semestre 2018, soit probablement à l’automne prochain, le nouveau Citroën Berlingo devrait démarrer ses tarifs aux alentours de 22 000 €, en châssis court.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية