L’Algérie devrait investir 58 milliards de dollars dans des projets énergétiques - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

mardi 3 avril 2018

L’Algérie devrait investir 58 milliards de dollars dans des projets énergétiques

La région Moyen Orient – Afrique du Nord prévoit investir 574 milliards de dollars américains pour développer des projets énergétiques sur les cinq prochaines années, en plus des 345 milliards de dollars déjà engagés dans des projets énergétiques, rapporte, ce mardi 3 avril, le média Gulf News.

Le total des projets engagés et prévus s’élèvera ainsi à 919 milliards de dollars, selon les chiffres de l’Arab Petroleum Investments Corporation (Apicorp) publiés dans son dernier rapport. « L’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis représentent 38% des investissements prévus, avec respectivement 149 milliards et 72 milliards de dollars entre 2018 et 2022 », indique le rapport.

Ailleurs, les investissements prévus sur les cinq prochaines années sont estimés à 72 milliards de dollars en Égypte, 59 milliards au Kuweit, 58 milliards en Algérie, 37 milliards en Irak, 9 milliards à Oman et 5 milliards à Bahreïn. Les projets prévus dans les pays du Conseil de coopération du Golfe (GCC) restants pourraient s’élever à 57 milliards de dollars.

« Les gouvernements dans les pays non-exportateurs de la région Mena donneront priorité aux investissements dans le secteur énergétique, alors que la demande en électricité continue d’augmenter », note le rapport.

« Avec des investissements prévus pour le secteur de l’énergie à 574 milliards pour les cinq prochaines années, le secteur de l’électricité compte pour 187 milliards. Les secteurs du pétrole et du gaz représenteront 169 milliards et 150 milliards respectivement, le reste allant à des investissements dans la pétrochimie », précise le rapport d’Apicorp.

« Les investissements engagés dans les projets énergétiques en cours sont estimés à 345 milliards pour la période de cinq ans. Le secteur pétrolier représente la plus grande portion avec des investissements estimés à 131 milliards de dollars. Les projets gaziers et d’électricité sont estimés à 106 milliards et 95 milliards de dollars respectivement, suivis par la pétrochimie à 14 milliards. Les pays du GCC représentent 171 milliards dans les investissements engagés, approximativement 50% du total de la région Mena », précise le rapport.

Source : TSA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية