Importation des voitures d'occasion : La Douane algérienne apporte des précisions - Info Trafic Algérie - ITA

Informations

mercredi 8 janvier 2020

Importation des voitures d'occasion : La Douane algérienne apporte des précisions


La direction générale de la douane algérienne a diffusé, jeudi 2 janvier, une vidéo explicative sur l’importation de voitures d’occasion. Elle explique que la décision n’est pas encore entrée en application. Elle le sera dans les quelques jours à venir.
Les citoyens algériens désireux d’importer des voitures de moins de trois ans vont encore patienter quelques jours pour pouvoir y arriver. La nouvelle loi qui autorise le retour à l’importation des voitures d’occasion nécessite encore quelques procédures pour sa mise en application. Ces procédures sont « en cours », précise-t-on. C’est ce qu’explique une vidéo diffusée jeudi par la direction générale de la douane algérienne.
Dans cette vidéo, la douane algérienne informe les citoyens algériens désireux d’importer des voitures d’occasion dans le cadre de la loi de finance 2020 que « la procédure sera mise en vigueur après la définition des procédures d’application. Elle sera effective après la publication de la décision interministérielle, en cours de préparation avec les ministères des Affaires étrangères, de l’Intérieur, des Finances et de l’Industrie et des Mines » précise-t-on.

Une décision populaire

Le retour à l’importation des véhicules d’occasion est l’une des décisions les plus populaires contenue dans la nouvelle loi de finance. Cette loi qui devait entrer en vigueur dès le 1er janvier ne signifie pas que le retour à l’importation des voitures d’occasion est applicable dès cette date. La douane algérienne explique donc que ce retour à l’importation des voitures d’occasion ne sera effectif qu’après la publication des procédures d’application, en cours d’élaboration avec les quatre ministères concernés. Cette procédure interviendra certainement dans les quelques jours à venir.

Très attendu, le retour à l’importation des voitures d’occasion sera certainement très vite adopté par les Algériens. Cela notamment après la stagnation de la production nationale des véhicules, suite à l’emprisonnement de plusieurs hommes d’affaires algériens, dans le cadre des affaires de corruption.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

مساحة إعلانية